Les transferts de fonds Europe Kenya passent à 29 millions de dollars en décembre 2012

Le 24 janvier - 14 h -
Dans une conjoncture morose, le marché des transferts de fonds est en pleine croissance soutenu par des pays qui connaissent encore la croissance, bien que la majorité gagnent moins de deux dollars. Les potentialités pour les opérateurs de paiement et téléphonie sont sur ces marchés pas encore saturés.

Pour preuve, le taux de croissance des transferts d'argent des Kenyans a été de 31,4 % en 2012. Ils sont passés de 891 millions de dollars à 1,2 milliards de dollars en 2012, selon les résultats publiée de la Banque Centrale du Kenya.

D'ailleurs, ce volume constitue pour ce pays l'une des principales ressources et les 15 millions de Kenyans utilisant MPesa déplacent en valeur selon Safaricom, près de 30 % du PIB national !

Volume des transferts vers le Kenya pour le trimestre 2012

Volume des transferts vers le Kenya pour le trimestre 2012

Les envois de fonds depuis l'Europe représentent rien que pour les trois derniers mois de 2012, 79 millions de dollars et représentent près de 27 % des transferts.

Les envois depuis l'Amérique du Nord se sont élevés à plus de 119 millions de dollars pour le dernier trimestre 2012 représentent la moitié des transferts.

Le volume des transferts progressent par rapport à 2011 pour la même période.

Plusieurs facteurs expliquent l'augmentation des envois de fonds :

- Le opérateurs de téléphonie mobile ont établi des partenariats avec les acteurs internationaux de transfert d'argent tels que Western Union. Ils ont fait moins cher et plus simple.

- Les techniques de collecte de données par les banques commerciales ont été améliorés.

- La concurrence accrue entre les fournisseurs de services de transfert d'argent à réduit les prix.

Pour en savoir plus : http://www.centralbank.go.ke/index.php/diaspora-remittance

Patrice REMEUR

 

Patrice Remeur

Innovation et transformation digitale me passionnent. N'hésitez pas à me contacter pour échanger.