Sécurité, paiements et problèmes techniques freinent l’ecommerce

39 % des français déclarent être ne pas rassurés malgré les dispositifs de sécurité mis en place par les sites internet. 57 % indiquent avoir abandonné leur achat car ils n'avaient "pas assez confiance dans le site marchand" et 45 % car "le site n'était pas sécurisé". La problématique de sécurité reste donc l'un des freins à la vente et aux paiements numériques.

C'est ce que révèle une étude réalisée par Institue Médiamétrie à la demande de l'AFMM sur la Perception des Moyens de Paiement par les français. 28 % indiquent réaliser des achats sur Internet lorsqu'ils n'ont pas d'autre choix car ils ne font pas confiance au paiement en ligne.

Les problèmes techniques freinent les achats

La recherche confirme les nombreux travaux qui montrent que les problèmes techniques freinent les achats et sont toujours nombreux. Alors que des milliers d'euros sont dépensés pour tenter d'acquérir les internautes... "Plus de 8 acheteurs en ligne sur 10 disposants d'une carte bancaire ont déjà interrompu un paiement en ligne par carte bancaire" constate l'étude.

Le consommateur réclame des solutions de paiement simple et fiable

Le paiement par portefeuille électronique n'est pas plus séduisant. "Plus de la moitié des acheteurs en ligne qui ont souhaité réaliser un paiement grâce à un portefeuille électronique ont déjà abandonné leur achat". 71 % refusent de créer un portefeuille électronique qu'ils n'ont pas lorsqu'un site marchand le leur propose principalement car ils n'en ressentent pas le besoin (58 %) ou ils craignent un piratage de leur compte (46 %). Cependant, si 4 personnes sur 10 reconnaissent que la carte prépayée offre l'avantage de ne pas avoir à communiquer leurs données personnelles directement sur Internet. Seulement 22 % l'utilisent et parmi eux (74 %) du fait que la carte leur avait été offerte. Quant aux solutions de paiements sur facture, elles sont principalement utilisées pour l'achat de contenus numérique et par une personne sur quatre...

Ce sont donc des milliers d'euros de ventes qui ne sont pas réalisées faute de solutions de paiement fluides, simples et rassurantes à l'image de celles de l'entreprise innovante française EyeBuy ou encore de l'anglais PowaTag.

L'achat sur des sites hors de l'hexagone effraie

De la même manière, les français ne réalisent pas leurs emplettes sur les sites basés à l'étranger. Près d'un sur deux déclarent abandonner son achat si le site marchand est hors de l'hexagone. Ce qui démontre combien il est nécessaire d'informer le consommateur européen et de mettre en place rapidement le contrat de vente unique européen pour lever les obstacles juridiques au e-commerce transfrontalier.

Le commerce physique rassure

Autre élément, "le principal frein à l'achat sur Internet réside dans le fait qu''ils préfèrent voir les produits avant de les acheter. Plus d'1/3 n'ont pas confiance dans le paiement en ligne par carte bancaire et 1 sur 5 ne souhaitent pas divulguer d'informations personnelles sur la toile".

Au final, "8 utilisateurs principaux de téléphone mobile sur 10 s'accordent pour dire que le paiement en espèces est pratique, car il est accepté par tous les commerçants. Près de 6 individus sur 10 aiment payer en espèce et ont le sentiment de mieux contrôler leurs dépenses".

Une solution ? Compléter les deux mondes réels et virtuels

Ces derniers chiffres sont l'occasion pour les commerçants et ecommerçants de travailler davantage sur un modèle commun pour répondre à ces besoins à l'image d'Evoke et Rentabilliweb qui proposent de commander sur internet et de payer chez un commerçant ou encore PayPal qui offre la possibilité de régler ses achats commander sur le net en présentant le bon de commande chez un commerçant partenaire...

Pour en savoir plus : http://www.afmm.fr/img/Observatoires/2013/Etude_de_Reference_Perception_des_moyens_de_paiement_AFMM-Mediametrie_2013.pdf

Rédigé par : Patrice REMEUR

Patrice Remeur

Innovation et transformation digitale me passionnent. N'hésitez pas à me contacter pour échanger.