Les produits financiers alternatifs séduisent de plus en plus

Forêts, vins, voitures de collection, chevaux de course, parking, châteaux... les placements financiers alternatifs ont de plus en plus la cote. Avec la baisse des taux de la banque centrale européenne (BCE) qui renforce la perte d'attractivité des produits d'épargne bancaire classique, la pression fiscale importante, le souhait des investisseurs de redonner du sens à l'argent ou d'investir dans des placements passion... le marché des produits alternatifs est dopé.

Investir dans les animaux peut être très rentable

Investir dans les animaux peut être très rentable

Le marché des produits financiers alternatifs est haussier et porteur pour plusieurs années. Cependant, selon les segments l'attrait est plus ou moins important et les rendements également. A titre d'exemple, les placements forestiers, qui rapportent tranquillement 2% à 4% par an, attirent particulièrement les investisseurs dotés de patrimoines importants du fait des exonérations fiscales que ce type de placement permet d'obtenir.

"Un couple peut ainsi déduire de sa déclaration d’impôt sur le revenu jusqu’à 11 400€ pour un investissement en forêt en direct et 19 000€ pour des parts de société d’exploitation forestière. Pour les foyers soumis à l’ISF et propriétaire d’une forêt, l’exonération atteint 75%. Les évolutions réglementaires favorables portent également la demande de placements forestiers, notamment à travers la loi d’avenir agricole (2014)" explique l'étude "Les placements alternatifs" publiée chez Xerfi.

Un marché attractif mais pas sans risques

Par ailleurs, certains placements tels les parkings offrent un rendement de 12 %. Quant l'acquisition de véhicules de collections, de chevaux ou cheptels... les rendements peuvent être très intéressants selon les produits et leur qualité.
De nouvelles formes d'acquisition de ces produits financiers alternatifs apparaissent également. Les plateformes de crowdfunding se multiplient pour permettre au plus grand nombre d'accéder à une écurie par exemple ou encore d'acheter un vignoble en commun. Reste que les conditions de sorties et de reventes de ces produits peuvent constituer un frein.

Banques et assurances sur le créneau

Crédit Agricole, BNP Paribas, Axa, BPCE, Crédit Mutuel, Arkéa... Assurances et banques conscientes du potentiel de croissance du marché des placements alternatifs, se placent sur ces marchés et distribuent ces produits pour répondre aux nouvelles attentes des investisseurs mais aussi pour les conserver durablement.


Patrice Remeur

Innovation et transformation digitale me passionnent. N'hésitez pas à me contacter pour échanger.