La Russie et la Chine : quelles sont les perspectives dans les paiements ?

Le marché des paiements via les cartes bancaires en Russie devrait croître fortement et le paiement par mobile devrait également connaître un développement important en Chine mais pas nécessairement avec le NFC. Ce sont les constats de deux nouvelles études.

"Le développement des cartes de débit, crédit et prépayées sur le marché de l'e-commerce pourrait croître de 25 % par an" constate le dernier rapport du Groupe Mercator consacré au marché des paiements en Russie.

Entre 2007 et 2011, bien qu'elle soit toujours un petit marché pour les paiements, la Russie a démontré une croissance forte dans l'émission de cartes de paiement, le déploiement d'automates et de terminaux, et une croissance du commerce électronique comparable à celle des principales destinations de paiement internationaux, y compris la Chine.

"Malgré le grand nombre de cartes de débit émises, le taux de pénétration de comptes bancaires est inférieur à 50 %. En outre, le nombre total de terminaux dans les points de vente et les guichets automatiques restent minuscules par rapport à la taille de la population".

Le NFC n'atteint qu'un faible pourcentage des paiements par mobile

Quant à la Chine, le paiement par téléphone mobile via le NFC, comme partout dans le monde, reste modeste selon le dernier rapport de Research and Markets. "Il n'atteint que 6 % des paiements par téléphone mobile alors que les paiements électroniques sont largement utilisés" observent les consultants.

"Dans la pratique, les téléphones mobiles NFC ne sont pas encore populaires, de sorte qu'il est coûteux de promouvoir les paiements mobiles par les terminaux personnalisés". Par ailleurs les grands acteurs ont fait un autre choix technologique. "Plusieurs options sont apparues en Chine, notamment la solution carte Sim est devenue un classique. China UnionPay et China Mobile ont choisi la carte SIM face au NFC proposé par les fabricants. China Telecom applique le programme SIMpass à faible coût" analyse le rapport.

Cependant, le marché du paiement mobile devrait se développer mais peut-être sans le NFC, puisque les trois grands opérateurs chinois et 32 établissements de paiement ont obtenus un agrément pour effectuer des paiements par mobile.

 

Patrice Remeur

Innovation et transformation digitale me passionnent. N'hésitez pas à me contacter pour échanger.