France : la cybercriminalité coûte près de 2 milliards d’euros

"1,7 milliard d'euros, c'est le coût annuel global de la cybercriminalité en France". Tel est le constat de l'étude de Xerfi Research intitulée "la banque et l'assurance face aux cybermenaces" réalisée par Patrice REMEUR, consultant en stratégie et innovation chez Good Info|Conseils.

"Ces coûts seraient composés pour 30% des préjudices directs suite aux attaques et à 70% liés au temps perdu à la remise en marche des systèmes" selon l'étude. L'attaque informatique dont a été victime la Banque Centrale Européenne cet été, reste le symbole de la capacité des criminels à atteindre le cœur du système bancaire avec les conséquences économiques, politiques et sociales graves que l'ont peut imaginer. La multiplication des attaques informatiques à l'encontre des banques montre que le risque est significatif. C'est sans compter les effets en termes de réputation et de coûts d'indemnisation. Dans le même temps, ces menaces nourrissent la demande croissante de la part des clients pour mieux se protéger.

Former les utilisateurs reste une bonne solution

L'actualité avec Shellshock, plus grave que la vulnérabilité Heartbleed, montre que les failles sont exploitées pour introduire des "vers" très sophistiqués, qui sont difficiles à déceler. Ils se déclencheront au moment choisi par leurs concepteurs. Un arsenal de moyens et de solutions informatiques est déployé. Loin d'être uniquement une guerre technologique, la sensibilisation des utilisateurs constitue l'une des meilleures parades contre les attaques informatiques.

Des opportunités également pour les banques ?

L'étude attire l'attention sur les nouveaux enjeux soulevés par les cybermenaces pour le secteur de la banque et de l'assurance. Elle porte aussi sur l'analyse des coûts des cyberattaques pour les établissements et les moyens mis en place pour les contrer. Au-delà, Xerfi s'est aussi interrogé sur les nouvelles opportunités d'affaires représentées par la cybersécurité pour les acteurs (solutions d'assurance, prestations de conseil, coffres forts numériques, etc.).

Pour en savoir plus : http://www.xerfi.com/presentationetude/La-banque-et-lassurance-face-aux-cybermenaces_4ABF24

Patrice Remeur

Innovation et transformation digitale me passionnent. N'hésitez pas à me contacter pour échanger.