Triplement de la collecte dans le crowdfunding en 2013

Lis moi avec webReader

La collecte par le financement par la foule ou crowdfunding aurait atteinte 78,3 millions d'euros en 2013 selon une enquête de l'Association Financement Participatif France et le Cabinet CominnoV réalisée auprès de 36 plateformes.

Les fonds seraient passés de 27 millions d'euros en 2012 à 78,3 millions d'euros, triplant en une année.  48 millions d'euros auraient été collectés pour réaliser des prêts ou crédits, 20 millions d'euros sous forme de dons et 10 millions d'euros pour réaliser des investissements en capital.

Le crowdfunding progresse en France et devrait accélérer son développement dans les prochains mois. Au niveau mondial la collecte atteint plus de 3 milliards d'euros et représente une goutte d'eau dans le volume des prêts bancaires.

Le crowdfunding progresse en France et devrait accélérer son développement dans les prochains mois. Au niveau mondial la collecte atteint plus de 3 milliards d'euros et représente une goutte d'eau dans le volume des crédits bancaires.

 

 

Plus de dons que de prêts !

Au total "330.966 de nos compatriotes ont contribué à financer l'un des 11.330 projets par l'intermédiaire des plateformes de finance participative en 2013. Le don l'emporte avec 314.413 contributeurs, contre 13.812 prêteurs et 2.741 actionnaires" indique le communiqué de presse.

Les contributions moyennes sont de 64€ en don, 1.449€ en prêt et 3.769€ investis en actions pour l'année 2013.

Près de la moitié de l'ensemble des projets présentés (44 %) concernent la création d'entreprise et 21 % des projets associatifs. Contrairement aux idées reçues le soutien à la musique et aux oeuvres audiovisuelles constituent respectivement 3 % et 6 %.

Un cadre réglementaire favorable est annoncé

Le cadre réglementaire présenté vendredi 14 février envisage comme nous l'avions indiqué la création d'un statut de Conseiller en Investissement Participatif (CIP) pour les plateformes et conformément à la demande de l'AMF et l'ACPR.

La participation serait relevé à hauteur de 1000 euros pour un prêt à une entreprise mais une personne peut financer plusieurs entreprises. La réglementation "prospectus" sera simplifiée pour lever jusqu'à 1 millions d'euros. Un label pourrait être créé pour que les investisseurs puissent repérer les acteurs qui répondent aux exigences de transparence et d'information de l'AMF et de l'ACPR.

Une ordonnance devrait être prochainement publiée avec une publication des décrets d'application annoncée pour cet été.

Rédigé par Patrice REMEUR

 

Patrice Remeur

Innovation et transformation digitale me passionnent. N'hésitez pas à me contacter pour échanger.