La blockchain revolutionne l’énergie

Lis moi avec webReader

Concrétisant la vision de Jeremy Rifkin, l'initiative Solar Coin, Brooklyn Microgrid à New-York ou celle de RWE en Allemagne reposant sur la blockchain chamboulent la production d'énergie et la distribution.

L'initiative SolarCoin portée par la Fondation du même nom propose de fournir des SolarCoin, monnaie virtuelle reposant sur la blockchain, pour rémunérer et récompenser les personnes ou entreprises produisant de l'électricité depuis des panneaux photovoltaïque. L'objectif est d'inciter au passage à l'énergie propre et autonome. La monnaie électronique est également adossée à la valeur de la nature (concept développé par Goldman et Sachs) et permet de passer en argent bien réel.

A chaque MWH d'énergie solaire produite le producteur reçoit un SolarCoin. Selon le site http://solarcoin.org  "Plus de 80.000 SolarCoins ont été accordés aux propriétaires d'un système photovoltaïque. Ceci est seulement une petite fraction étant donné que des centaines de GW de production d'électricité solaire sont installés dans le monde. En 2030, l'Agence internationale de l'énergie estime que la capacité installée pourrait atteindre plus de 900GWp".

Un projet baptisé ElectriCChain vient d'être lancé pour "créer une communauté de partage des données de l'énergie solaire, définir les normes de présentation de données et développer des outils pour l'édition et la réception de données d'énergie pour scientifique (changement climatique), météorologiques (c.-à des prévisions météorologiques) et financier (c.-à-négociation / Dérivé outils), des applications de la SolarCoin Blockchain".

Les bons comptes font les bons voisins

Quant au projet Brooklyn microgrids réalisé dans le Park Slope et le quartier Gowanus, il offre aux habitants du quartier la possibilité d'acheter et de vendre l'énergie renouvelable (panneaux solaires) entre voisins. Un réseau connecté permet de transmettre l'énergie.

Les compteurs intelligents s'appuient sur la blockchain

Les compteurs intelligents s'appuient sur la blockchain. Sources : Transactivegrid

Le système énergétique est autonome et décentralisé et ne dépend plus du réseau électrique général. Le dispositif de distribution comprend un compteur intelligent doté d'une couche logicielle reposant sur la blockchain notamment Ethereum. Les achats et ventes de l'énergie solaire sont inscrits  immédiatement dans le grand livre et les transactions s'opèrent sans difficulté et sans fraude (à l'exception d'une personne qui se brancherait avec une pince sur le réseau).

L'avantage réside également dans la disparition des facturations et allègent des nombreuses d'infrastructures et des  intermédiaires et donc coût.

RWE et la blockchain

Slock.it et RWE testent des bornes électriques s'appuyant sur la blockchain.

Slock.it et RWE testent des bornes électriques de chargements. Les transactions et consommations sont gérées depuis la blockchain.

La société allemande RWE s'est associée avec Slock.it, fondée par Stephan Tual et l'un des précurseurs de la blockchain et d'Ethereum pour transformer le rechargement des véhicules électriques.

"Actuellement les clients sont confrontés à des véhicules électriques à un prix très élevé ou modèles de la gamme limitée. En outre, le manque de bornes de recharge et la complexité des contrats pour rechargés procurent une expérience à la clientèle plutôt décevante. RWE veut pousser le déploiement du véhicule électrique en avant par la diminution des coûts en utilisant la Blockchain pour l'authentification et la facturation, tout en offrant une qualité supérieure, l'expérience de recharge universelle. Nous pourrions imaginer une charge automatisée lors de l'arrêt aux feux de circulation. Est ce que cela pourrait revolutionner les vehicules electriques ? Nous pensons que oui" nous confiait Stephan Tual Fondateur de Slock.it.

Patrice Remeur

Innovation et transformation digitale me passionnent. N'hésitez pas à me contacter pour échanger.