Combien vaut la blockchain ?

Lis moi avec webReader

Après avoir vu les usages dans la santé, les objets connectés, l’identité numérique, après avoir compris cette technologie décentralisée grâce à l’exemple du bitcoin, il est temps de s’interroger sur la valeur du blockchain. Combien vaut la blockchain ?

La blockchain permet de déployer une extrême automatisation et connectivité. Les entreprises qui utilisent et réalisent des prototypes sont très valorisées, en raison de la faible mobilisation du capital pour une productivité accrue et un drastique abaissement des coûts. Au 13 mai 2016, les investisseurs ont engagé auprès de plus de 200 entreprises travaillant sur la blockchain 1,149 milliard de dollars, contre 690 millions un an plus tôt.

D'où viennent les initiatives ?

Plus de la moitié des entreprises financées en 2015 étaient implantées aux États-Unis (54%). Les Pays-Bas prenaient la deuxième place, suivie par la France et l’Allemagne. A ce jour, la plus grosse levée de fonds est détenue par 21 INC qui propose une rémunération à chaque requête, et qui a recueilli 116 millions de dollars. La technologie est appropriée pour l’ensemble des activités de la société et procure de multiples utilisations, ce qui constitue également un élément de valorisation.

Des milliards de dollars de gains

La flexibilité de la technologie permet de créer rapidement un écosystème dans lequel les acteurs peuvent se connecter aisément et créer des synergies.
Conscientes des enjeux et des opportunités, les plus grandes banques du monde se sont regroupées dans le consortium R3 pour créer leur propre système, dont une brique baptisée Corda a été lancée en avril 2016.
Sur le seul registre des économies, le passage à la blockchain pour les banques permettraient de réduire les coûts d’infrastructures liés aux paiements transfrontaliers, à la négociation et à la conformité de 20 milliards de dollars chaque année, selon une étude réalisée par Santander, Oliver Wyman et Anthemis group. Les opérateurs informatiques IBM, CISCO, Intel, linux, JP Morgan, Intel, … se sont regroupés dans le projet open Ledger pour créer une plateforme et maitriser les transactions. Quant à la monnaie virtuelle bitcoin, bien qu’infime dans le volume des paiements, elle est valorisée à plus de 6 milliards de dollars.

Les modèles économiques

Quant aux différents modèles économiques ils sont nombreux. Ils peuvent s'appuyer sur la mise en place d'une blockchain privée, la spéculation sur une technologie et une monnaie virtuelle, l'investissement dans un savoir, un réseau, un écosystème ou la valorisation de marchés futurs...

Patrice Remeur

Innovation et transformation digitale me passionnent. N'hésitez pas à me contacter pour échanger.